meditation

                       

 

 

 

Je n'ai jamais été passionné de voyages

Je préfère, de beaucoup, la place de mon village

son église, sa fontaine, ses arbres et son vieux banc

où l'esprit vagabonde comme danse un ruban

 

Quoi de plus merveilleux que de rêver le monde

et restant immobile s'évader à la ronde

courir les paysages que les idées composent

et créer des parfums en inventant des roses

 

Faire naitre à l'infini des vallons et des bois

et des ruisseaux chantant dans les blés qui flamboient

lorsque le soleil rouge embrase l'univers

 

Imaginer la terre tout en fermant les yeux

puis rassemblant dans l'âme tous ces tableaux divers

façonner un pays où l'on se sent heureux

 

 

 

 

                          Renaud le 2-03-2011 / tous droits réservés