lune 4

http://photoastro.romande.com

 

 

Sur le noir clavier de la nuit une invisible main

tape un point blanc puis deux, puis trois, puis mille.

L'aube s'inscrit lentement par petites touches.

Bientôt seul reste en place un croissant de lune

comme un point virgule.

Les oiseaux s'éveillent, poussant leurs petits accents aigus,

tandis que dans les champs les vaches meuglent

leurs très sérieux accents graves.

Dame chouette, avec sa coiffe en accent circonflexe,

finit sa sortie nocturne sous le faîte du toit

et, après un point d'interrogation,

va se coucher sur les barres obliques du grenier

en se blotissant, dans une sorte de copié-collé, contre

son compagnon le hibou déjà endormi sur un tiret de bois.

Dans la matinée de légers nuages, jolis points de suspension,

viennent déposer, après avoir ouvert leurs guillemets,

les points d'exclamation de la pluie.

Puis c'est la joyeuse parenthèse colorée de l'arc en ciel

magique trait d'union entre l'eau et le soleil.

La nature, revigorée par cette fraiche ondée,

caresse alors avec bonheur les touches échappement

et navigation offrant au promeneur mille et une directions:

à droite, à gauche, en haut, en bas

et même un délicieux voyage en italiques.

A la mi journée les touches menu puis pause

remplissent le flâneur de régal et de bien être

avant que la touche retour ne le tire de sa douce torpeur.

Ensuite la touche défilement accélère le déroulement du temps

et rapidement arrivent les grandes et belles flèches roses du soir.

Alors, avant que l'écran du ciel ne s'obscurcisse

et ne mette un point final au jour, la nouvelle nuit

s'insère doucement et nous emmène rêver en effleurant

délicatement la touche espace

puis la touche étoile ***

 

 

Renaud le 2-08-2011 / tous droits réservés