parc floral 3

 

 

 

 C'était jour de printemps, une riante brise

éparpillait les fleurs des grands marronniers roses

les tilleuls embaumaient donnant aux primeroses

une senteur de miel d'une douceur exquise

 

Les oiseaux s'égayaient, leur doux batifolage

emplissait les allées de notes chamailleuses

les papillons dansaient et leurs ailes soyeuses

avaient l'éclat d'une huile un jour de vernissage

 

La neige des lilas posait ses flocons blancs

sur les jonquilles d'or et les lys orange

tandis que les glycines laissaient tomber leurs franges

en boucles violettes aux dégradés troublants

 

Les enfants s'amusaient à des jeux d'autrefois

au croquet, au chambot, au sorlin, à la balle

à la marelle, aux billes, aux toupies musicales

et puis à chat perché une fois, dix fois, cent fois

 

Les parents regardaient, attentifs et heureux

les vieux se reposaient à l'ombre sur un banc

les buveurs du dimanche marchaient en titubant

et les taillis bruissaient des baisers d'amoureux

 

Les marchands ambulants à l'humeur débonnaire

proposaient aux chalands glaces et croustillons

friandises, gâteaux et aussi cotillons

et tous riaient gaiement aux sons des limonaires

 

Plus loin sur l'étang vert les calmes nénuphars

abritaient les envols des jaunes libellules

dont les tourbillons bleus en dentelle de tulle

attiraient les crapauds plus joliment qu'un phare

 

Les canards barbotaient à travers les massettes

les poules d'eau couvaient sur les herbes flottantes

les pigeons paradaient d'une oeillade aguichante

et toute la nature avait le coeur en fête

 

 

 

Renaud le 25-01-2012 / tous droits réservés