dahlias

 

 

Demain si tu le veux nous irons au jardin

respirer les parfums déposés par la nuit

et puis nous flânerons sur le petit chemin

écoutant la nature et savourant ses bruits

 

nous verrons s'effacer mystérieusement

les volutes nacrées de la brume légère

et les couleurs du jour se poser joliment

comme des points brodés sur un abécédaire

 

nous parlerons aux lys et aux pivoines blanches

pendant que la rosée finira leur toilette

cueillerons des cerises à la courbe des branches

dérangeant un instant nos amies les fauvettes

 

Minette et ses chatons nous accompagneront

jouant et se cachant à travers l'herbe tendre

essayant d'attraper en leurs flottants rebonds

les grands papillons noir et jaune salamandre

 

au petit pont de bois enjambant le ruisseau

nous donnerons du pain aux craintives ablettes

et aux grenouilles rousses venues des frais roseaux

pour, d'un air ingénu, se mêler à la fête

 

plus loin le potager aux tons multicolores

nous affriandera pour la soupe du soir

de vitelottes bleues, de navets boule d'or

d'un potiron orange et de tomates noires

 

nous ferons une halte sous le grand chêne vert

goûtant chaque caresse du vent doux et fripon

ensemençant nos yeux des belles primevères

et des feux d'artifice des dahlias pompons

 

je te réciterai quelques jolis poèmes

de Banville, de Coppée ou bien d'Albert Samain

et lorsque s'ouvriront les mésembryanthèmes

nous reviendrons heureux en nous tenant la main

 

 

 

Renaud MAUGEY le 10 mars 2013

ce texte est protégé par la loi sur la propriété intellectuelle

et ne peut faire l'objet d'une reproduction ou d'une

utilisation sans mon accord écrit