fleurs midi 1

 Pour ma mère qui aimait tant ce lieu

 

 

J’aimais, en ma jeunesse, à la tombée du jour
à l’heure où le soleil embellit ses atours
aller par le chemin des bougainvillées roses
attendre que la nuit sur l’onde bleue se pose

sur la plage assoupie il faisait encor bon
l’essaim des Perséides en lumineux rebonds
ensemençait le ciel de ses météorites
dont les poussières d’or ruisselaient en pépites

assis au bord de l’eau je respirais la mer
sur ses vagues d’azur se reflétait l’éther
tandis que dans les pins résonnaient les cymbales
accrochées par l’été aux ailes des cigales

la lune, blanc fanal, servait de lamparo
aux barques des pêcheurs menant leur boléro
autour des filets blonds où les vives girelles
frétillaient et luisaient comme des étincelles

la brise était légère et ses frémissements
ondulaient sur les voiles imperceptiblement
l’on eût dit dans le soir d’improbables fantômes
s’amusant et dansant sur l’arrondi des bômes

le phare du petit port faisait ses ronds dans l’eau
fidèle chaperon et berger des bateaux
il éclairait le bal des mouettes rieuses
où s’invitaient aussi les sternes gracieuses

dans le lointain la nuit posait son chevalet
dessinant sur sa toile en de jolis reflets
un camaïeu subtil d’indigo et de parme
joliment rehaussé de fuchsia pour sa larme

lorsque minuit sonnait je rentrais lentement
par un autre chemin dans le recueillement
les oiseaux de l’obscur ricochaient en cascade
plus furtifs qu’un éclair qui fuse et qui s’évade

le thym, le romarin, la lavande embaumaient
les fleurs des lauriers rouges et roses flamboyaient
me ravissaient aussi le bleu des agapanthes
et les grands épis blancs surgissant des acanthes

c’est dans ce pur fouillis qu’était notre vieux mas
emmitoufflé d’iris, jasmins et mimosas
         aux jaunes chatoyant telles de jolies flammes            

pour ce beau paradis j’aurais vendu mon âme

 

Renaud Maugey le 28 juillet 2014

 

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur

En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle

toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes

sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite. 

Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.

Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.