27 février 2015

A Joseph T.

      Je ne reverrai plus sur les quais de la Seinetout près de Notre Dame à l’angle du Palaisun vieil homme émouvant qui allait et venait en récitant des vers de Rimbaud et VerlaineComme il les déclamait d’une voix forte et belledes passants et badauds lui donnaient quelque argentce qui l’arrangeait bien, il était indigentil dormait sous les ponts mais...dînait aux chandellesAvant de s’endormir, étant instrumentisteil pianotait des airs sur un accordéonpendant qu’autour de lui de beaux et gras pigeonsroucoulaient,... [Lire la suite]
Posté par Renaud- à 12:03 - Commentaires [41] - Permalien [#]