alpha et omega 1

peinture spirit-of-rock.com

 

 

Tu es le soleil d'or surgissant des ténèbres
Le peintre funambule au fil de l'équateur
Le bâtisseur de rêves éclos de ton algèbre
L'alchimiste parfait, le grand ordonnateur

Tu es la voie lactée, ses lumineuses étoiles
Leurs tourbillons moirés aux gaz évanescents
Les comètes de glace emmenant leur long voile
Ensemencer nos yeux de pépites d’argent

Tu es l’agitation des soupes primitives
Le feu incandescent du bouillonnant magma
La danse d'artifice aux fusions éruptives
Ses rouges arabesque à l’éclatant karma

Tu es l’eau qui jaillit du ventre de la terre
Dans un emballement de bulles et de vapeur
Celle prophétisée par la voix du tonnerre
Venant nous abreuver de ses célestes pleurs

Tu es le grand fracas des torrents indomptables
L’écume échevelée des houleux océans
Le vent polyphonique aux orgues admirables
Les éclairs transperçant l’orage et l’ouragan

Tu es le lagon bleu, la jolie cascatelle
La mouvance sans fin des sables du désert
La brume sur l’étang, les feuilles en leur dentelle
Le sourire divin du furtif rayon vert

Tu es le loriquet, la mésange nonette
Le bruant des roseaux, le goéland cendré
Le crabier chevelu, la sarcelle guignette
La paruline jaune et le héron pourpré

Tu es le chant de l’eau, le vol des éphémères
La perle de la lune en son écrin bleu nuit
La ronde des flamands et des grues bayadères
La rose en son parfum qui fascine et s’enfuit

Tu es le bouquetin bondissant sur les crêtes
L’élégante gazelle aux yeux craintifs et doux
L’hermine immaculée, la gracieuse belette
Le noble aigle royal, l'énigmatique hibou

Tu es le lilas mauve et la blanche ancolie
La blonde tubéreuse et le lys orangé
Le rouge nymphéa qui flotte et se déplie
L’azurée campanule au calice allongé

Tu es la chasteté des neiges éternelles
La sauvage beauté des fleuves nonchalants
Les espaces infinis des steppes intemporelles
Les épaisses forêts aux bruits ensorcelants

Tu es le pur silence aux ondes magnétiques
Les envoûtants nuages aux larmes de cristal
Les monts et les vallées aux reflets alchimiques
les sublimes couleurs du monde minéral

Tu es l’indissoluble et immuable étreinte
du jour et de la nuit, du sel et de la mer
du magique arc-en-ciel entremêlant les teintes
offertes par la pluie terminant son concert

Tu es la féerie du grand bal des atomes
Façonnant notre vie, invisibles et muets
Tel un lent boléro dépliant le génome
De nos coeurs et nos âmes issus de ton creuset

Tu es l'éternité, l’oeuvre fondamentale
Le Royaume immortel sans confins ni pourtour
Tu es l'instant de grâce aux vertus virginales
Tu es sans doute Dieu.Pour moi tu es l'Amour

 

 

Renaud MAUGEY le 29 décembre 2015

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur

En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle

toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes

sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite. 

Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.

Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.