pie 2

 

Quelques vers déjantés en cette fin d'année

 

 

                                                                Il y a un mois une pie

                                                                Est arrivée dans mon jardin

                                                                Elle avait l’air toute flapie

                                                               Je l’ai recueillie dans ma main

 

                                                               Elle avait sommeil cette pie

                                                              Je lui ai donc prêté mon lit

                                                              Je l’ai fait par philanthropie

                                                              Je n’aime pas les pies sans lit

 

                                                               Las elle alla de mal en pie

                                                               Elle avait fumé trop de joints

                                                               Car c’était une pie hippie

                                                               Je lui ai proposé des soins

 

                                                               «Il te faudrait petite pie

                                                               Compte tenu de ton état

                                                               De la kinésithérapie

                                                               Est ce que hippie pie pourra?»

 

                                                               Ce ne fût pas une utopie

                                                               Mon remède marcha fort bien

                                                               Le véto dit:«hélas tant pie

                                                               Cette fois je n’y suis pour rien»

 

                                                               Ma pie n’est donc plus décrépie

                                                               Elle est heureuse comme tout

                                                               Elle danse et fait la toupie

                                                               Parfois même à me rendre fou

 

                                                               Elle est aussi un peu chipie

                                                               Quand je l’emmène à mon bistro

                                                               L’on dirait qu’elle est ma groupie

                                                               Elle jacasse beaucoup trop

 

                                                               Le patron m’offre cent roupies

                                                               Pour qu’elle anime le comptoir

                                                               Moi à côté en queue-de-pie

                                                               Dans un décor en blanc et noir

 

                                                               Elle serait la pie qui chante

                                                               Se trémoussant dans son corps beau

                                                               Moi dans ma jaquette flottante

                                                               Je serais un drôle d’oiseau

 

                                                               Un spectacle avec une pie

                                                               Cela vaudrait son pesant d’or

                                                               Mais de partager l’on me prie

                                                               Je réponds:«et pie quoi encor!»

 

 

 

                                                                Renaud MAUGEY le 30 décembre 2017

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle 
toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes 
sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite.  
Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.
Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.