Les souvenirs d'enfance on ne les oublie pas

Ils restent dans nos coeurs en une jolie place

Gravés à tout jamais, sublimés, délicats

Le tamis du passé leur donne charme et grâce

 

Elle habitait ma rue et nous avions six ans

Nous faisions le chemin pour aller à l'école

En nous tenant la main comme font les enfants

Sages et obéissants, attentifs aux paroles

 

Nous ne nous quittions pas ainsi que frère et sœur

Nos rires et nos jeux étaient sans turbulence

Nous avions nos secrets, nos peines et nos bonheurs

Et nos petits baisers étaient pleins d'innocence

 

Les maîtres s'étonnaient de nous voir si plaisants :

« Ah Dieu que ces enfants sont agréables et sages !»

Ils nous complimentaient, nous idéalisant

Nous donnant des bons points et de belles images

 

Les jours coulaient heureux pour nous deux sur les bancs

De cette sympathique école élémentaire

Mais ce bien être, hélas, eût un terme navrant

Par un inattendu problème alimentaire

 

Les parents d'Anaïs, des marchands de bonbons

Tenaient rue Pergolèse une confiserie

Aussi elle m'offrait douceurs à profusion

Sucettes, berlingots et autres sucreries

 

Dès lors, sournoisement, pâtes de fruits, nougats

Caramels, cachoux, guimauves et réglisses

Firent en mon palais de notables dégâts

C'est pourquoi il fallut que tout cela finisse

 

L'on nous sépara donc, je partis en pension

Rêvant de mon amie et de ses gâteries

Mes nuits étaient remplies de menthe et de citron

Mais notre éloignement sauva ma glycémie

 

Qu'est t'elle devenue ma jolie Anaïs

Aux yeux opalescents comme des sucres d'orge

Aujourd'hui quand je prends un bonbon à l'anis

Ces souvenirs heureux s'écoulent dans ma gorge

 

Cette histoire m'apprit qu'à manger goulûment

La vie, certes, paraît être une friandise

Mais pour bien la croquer longtemps à pleines dents

Il faut savoir au mieux gérer sa gourmandise

 

 

Renaud MAUGEY le 25 juillet 2016

 

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur

En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle

toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes

sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite. 

Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.

Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.