coronavirus 1

 

 

 

 

Il a fallu que l’homme une nouvelle fois

De l'ordre primitif brusque et bafoue les lois

Pour que dame nature en son substrat atteinte

Ne lui inflige aussi des souffrances et des craintes

 

Pourquoi d'ailleurs a t'elle attendu si longtemps

Pour punir ses méfaits dont il fait passe-temps

L'obstinée récidive exige la vengeance

Car se laisser meurtrir multiplie les offenses

 

Et lui qui se prenait pour du globe le roi

A dû se confiner tel un pleutre aux abois

Ne devant son salut qu’à la mansuétude

D’un virus qui aurait pu être bien plus rude

 

Depuis qu’il est claustré la nature revit

Elle reprend ses droits pendant que lui survit

La vaste pandémie a inversé les rôles

Et tout est rebattu de l’équateur aux pôles

 

L’air n’est plus un poison, c’est un souffle nouveau

Le ciel n’est plus voilé, il est pur, il est beau

Les océans, les mers, revoient leur transparence

Les animaux, surpris, entendent le silence

 

L’on ne consomme plus par besoins inventés

L’on retrouve bon sens et solidarité

L’amour, l’esprit, la foi ne sont plus rétrogrades

Et le moment n’est plus à des fanfaronnades

 

L’homme semble calmé, il vit au ralenti

Il reconnaît des fautes et se dit repenti

Mais il n'est pas encore entré en pénitence

Et le remords est loin de la résipiscence

 

Pour que cette révolte ait effet de leçon

Il ne doit itérer en aucune façon

Comprendre qu’il n’a plus qu’une dernière chance

Dans le jeu de sa mort ou de sa survivance

 

Cette calamité peut être un don du ciel

Pour retrouver la voie du monde matriciel

Où le creuset divin fît l’homme et la nature

Afin qu’ils vivent ensemble une noble aventure

 

Homme fourbe mets fin à tes égarements

Rétablis cette terre à son commencement

Démontre au jour le jour qu’enfin tu la respectes

Alors il se pourrait qu’elle te désinfecte

 

 

Renaud MAUGEY le 27 mai 2020

 

 

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle 
toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes 
sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite.  
Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.
Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.