jeune fille à la plage 6

 

 

 

                                                    Sous son grand front de sable blanc

                                                    Aux jolis reflets de la plage

                                                    Brillaient ses yeux ronds et troublants

                                                    Belles bouées de sauvetage

 

                                                    Ses cheveux fins, longs cerfs-volants

                                                    S’offraient de gais vagabondages

                                                    Au gré des embruns et du vent

                                                    Qui caressaient son frais visage

 

                                                     Ses bras légers, roses flamands

                                                     Apprivoisaient le paysage

                                                     Et emportés par leur élan

                                                     Semblaient rejoindre les nuages

 

                                                     Petits ballons appétissants

                                                     Ses seins pointaient en son corsage

                                                     Suscitant des regards gourmands

                                                     Aux portraitistes du rivage

 

                                                     Tout son être était fort charmant

                                                     Un joli rêve de passage

                                                     Son corps souple comme un ruban

                                                     De délices était le présage

 

                                                     Mais elle n’était qu’une enfant

                                                     Encor bien timide et très sage

                                                     Qui hélas pour ses soupirants

                                                     Ne cherchait que des coquillages

 

 

 

                                                     Renaud MAUGEY le 3 juillet 2017

 

 

 

Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu des articles L.122-4 et L 335-2 du code de la propriété intellectuelle 
toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes 
sans l'accord écrit de l'auteur est rigoureusement interdite.  
Quant aux illustrations certaines ont été téléchargées sur la toile.
Si leurs auteurs en font la demande elles seront retirées.